Accueil


Hommage


Galerie


Contact

Pierre ne nous a pas quitté, Pierre s'en est allé. Il est parti en éclaireur à la découverte d'autres contrées, à la rencontre d'autres individualités. Pierre n'est pourtant pas un grand voyageur, ou plutôt si, mais à sa façon, car Pierre est un aventurier de l'immobile. Ces voyages se font à travers ses peintures, ses rencontres et ses lectures.


Pierre est un grand bavard, un bavard de l'intérieur : deux mots prononcés, un geste qui les accompagne et un regard qui en dit loin, bien plus loin que bien des phrases. Pierre est une belle âme et les âmes bien nées se font entendre sans efforts de paroles et savent écouter sans déluges de questions.


Pierre aime le billard, le billard français s'il vous plaît, trois boules : une blanche, une jaune, une rouge. Un peu de craie bleue sur son procédé puis il se penche, assure de sa main gauche son trépied sur la pointe de la flèche, estime la force de l'impact en entourant le fût de sa main droite et tire. Un point pour Pierre et un léger sourire derrière sa barbe.


Pierre aime la table et la souhaite plus roborative que nouvelle. Pierre aime le vin, qu'il soit blanc, rouge ou rosé. Conciliant en bien des points, chaque vin doit cependant trouver son verre et chaque verre son vin. Et pour le blanc, du Muscadet à l'Alsace, il doit être bien frais et claquer au palais. Pierre n'est alors plutôt pas mécontent.


Pierre aime les livres. Il les regarde, les estime voire les soupèse. Il aime en relire certains, il aime en oublier d'autres pour mieux les rencontrer un autre jour. Certains sont bien rangés, d'autres sont, dans un négligé étudié, empilés mais aucun d'entre eux n'est abandonné. Dans sa bibliothèque, tous ont leur place, du plus enluminé au plus modeste.


Pierre est citoyen du monde. Il aime suivre des trajets sur des atlas ou grands livres de géographie. Pierre aime la Bretagne, connaît bien ses us et coutumes et sait en traduire ses lumières à l'aide de ses fusains, huiles et aquarelles. D'ailleurs, Pierre est parti, de son pas marin, au port de Loctudy regarder le soleil se coucher.


Pierre ne nous a pas quitté, Pierre s'en est allé. Il est parti en éclaireur à la découverte d'autres contrées, à la rencontre d'autres individualités. Il marque parfois une pause, alors, Pierre, nous attendant tranquillement, frappe quelques boules qui roulent sur un drap de lumière. De citoyen du monde, il est aujourd'hui devenu citoyen des mondes, ni plus, ni moins.


Quand l'heure des retrouvailles aura sonné, nous savons que Pierre sera là pour nous accueillir comme il se doit.

Ni adieu, ni au revoir, à plus tard tout simplement.

Bruno Wils